Moutons qui mangent du foin

10 conseils Pour Elever des Moutons Facilement

Partager cet article:

Robin Drilag

Si vous souhaitez élever des moutons, il est bien de connaître les bases de leur conduite et les erreurs à ne pas faire. Devenir un bon berger ne s’improvise pas 😉 !

Les moutons sont des animaux très intéressants lorsque l’on recherche plus d’autonomie. En fonction des races choisies, ils peuvent vous offrir :

  • De la laine
  • Du lait (et donc du fromage)
  • De la viande
  • Et pour ceux qui n’auraient pas de tondeuse, les moutons sont des experts en tonte de pelouse !

Dans cet article, vous allez découvrir 5 conseils pour bien élever des moutons.

1. N’élevez pas un mouton seul

Troupeau de moutons
Troupeau de moutons

Les moutons sont des animaux grégaires, qui vivent en troupeaux. Ils ont besoin de vivre en groupe pour se sentir en sécurité.

Cet instinct grégaire serait en fait une stratégie de survie contre les prédateurs quand ils sont en pleine nature: Les moutons essaient de se rapprocher au plus prêt du centre du troupeau en cas de danger pour augmenter leurs chances d’échapper aux prédateurs.

Ce n’est pas pour rien si le terme de « mouton » est bien souvent utilisé pour qualifier les humains qui ont tendance à suivre les autres et le berger sans réfléchir !

Ainsi, un mouton peut vivre seul mais il risque d’être stressé et souvent apeuré. 

Idéalement, élevez au minimum 3 moutons en même temps pour constituer un petit troupeau.

2. Dans les troupeaux mixtes, il faut plus de brebis que de béliers

Bélier
Bélier

Si vous souhaitez avoir un bélier, sachez qu’il faut un seul bélier pour plusieurs brebis (3 à 5). Dans tous les cas, évitez un troupeau mixte de béliers et de brebis.

Si le nombre de brebis est insuffisant par rapport au nombre de mâles, les béliers risquent d’être trop agressifs entre eux.

En fonction de la race de vos moutons, un seul bélier peut se reproduire avec une trentaine de brebis environ pendant une saison de reproduction.

Dans le cas où vous n’avez pas pour objectif que vos animaux se reproduisent, vous pouvez élever un troupeau de moutons avec seulement des femelles ou avec seulement des mâles.

3. Prévoyez au minimum 2000 m² pour 2 moutons

Troupeau de moutons dans l'herbe
Troupeau de moutons dans l'herbe

Les moutons ont besoin d’un espace minimum pour pouvoir bien s’épanouir. Pour des moutons de petite taille comme les moutons d’Ouessant, 1500 m² à 2000 m² suffisent pour un bon développement. Pour des moutons plus gros, il faudra prévoir au minimum 3000 m².

Vous pouvez aussi bien entendu élever vos moutons dans une très grande étendue d’herbe si vous avez une grande surface à votre disposition. Les moutons sont des animaux qui sont bien adaptés aux élevages extensifs. 

D’ailleurs, lorsque l’on pense aux moutons, on pense souvent aux troupeaux gérés par un berger en plein air dans les montagnes !

4. Soyez très vigilant lors de l’introduction d’un nouveau mouton

Mouton noir avec 2 moutons blancs
Mouton noir avec 2 moutons blancs

Nous l’avons vu dans le point précédent, il est courant de commencer à élever des moutons avec 3 ou 4 individus.

Ceci peut cependant causer quelques problèmes si vous voulez ajouter un nouveau mouton dans un troupeau déjà bien formé. Le tableau suivant regroupe les 3 principaux problèmes rencontrés et leurs solutions.

Problème

Solution

Les nouveaux membres introduits dans votre élevage de moutons peuvent être exclus par les autres membres à l’accès à la nourriture. Ils peuvent être bousculés et les autres moutons peuvent leur faire barrage pour pouvoir s’alimenter.

Mettre en place des espaces individuels pour l’alimentation (séparer les animaux avec des planches par exemple)

Le nombre d’animaux augmente mais la surface disponible pour votre élevage n’augmente pas. Ceci peut augmenter le stress et l’agressivité de votre cheptel si la surface est trop petite pour élever des moutons convenablement.

Augmenter la surface disponible par tête

Les nouveaux individus ne sont pas de la même race et sont donc exclus, voire agressés par le troupeau existant

Bien choisir des animaux de la même race, ou constituer un second troupeau séparé du premier pour les nouveau animaux

5. Prévoyez un espace ombragé sur votre terrain pour élever des moutons

Élever des moutons avec un espace ombragé
Élever des moutons avec un espace ombragé

Quand il fait chaud, les moutons ont besoin d’espaces ombragés pour ruminer au frais. Vous devez donc prévoir des éléments qui vont leur donner de l’ombre sur votre terrain :

  • Un ou plusieurs arbres bien feuillus (Attention: Si vous installez un arbuste, les moutons vont avoir tendance à l’écorcer, en particulier s’ils commencent à manquer d’herbe. Dans ce cas, il faut protéger l’arbuste avec un grillage)
  • Une cabane ouverte dans laquelle vous pourrez mettre de la paille pour que les moutons s’y reposent et s’y abritent

6. Prévoyez un abri pour les intempéries

Moutons sous un abris de bus
Moutons sous un abris de bus

Cela rejoint ce qui est évoqué dans le point précédent : Il faut prévoir un abris pour vos moutons pour les protéger des intempéries : Orage, grêle, pluie, soleil…

Vous n’avez pas besoin de faire un abri très élaboré : Des planches et des taules pour le toit feront l’affaire. 

Le principal est que le tout soit bien solide. Pour améliorer le confort de vos animaux, vous pouvez mettre de la paille dans l’abris et un râtelier avec du foin.

7. Clôturez votre terrain à l’aide d’un grillage

Élever des moutons dans un espace clôturé
Élever des moutons dans un espace clôturé

Pour élever des moutons en toute sécurité, il est important que votre terrain soit clôturé d’un grillage solide ou d’une clôture en bois robuste. Ce grillage va avoir 2 fonctions principales :

  • Eviter que les moutons ne s’échappent de votre terrain. En particulier s’ils prennent peur, les moutons peuvent partir loin de leur lieu d’élevage s’ils ne sont pas clôturés.
  • Empêcher d’éventuels prédateurs d’entrer dans l’enclot. Si les loups sont de prédateurs dangereux pour les moutons, d’autres animaux peuvent venir embêter et stresser vos moutons, comme les gros chiens.

Le grillage ne droit pas avoir de trous assez grands pour que vos moutons puissent y mettre leur tête pour ne pas qu’ils s’étranglent. Il faut éviter toute irrégularité qui pourraient entraîner un risque d’étranglement ou de blessure.

8. Nourrissez vos moutons avec de l’herbe fraîche et du fourrage

Moutons qui mangent du foin
Moutons qui mangent du foin

Les moutons se nourrissent principalement d’herbe tout au long de l’année. Même en hiver, ils peuvent aller chercher l’herbe sous la neige pour la brouter.

Lorsque la nourriture vient à manquer, notamment en hiver, vous pouvez apporter du fourrage à vos moutons :

  • Du fourrage sec (du foin notamment)
  • De l’ensilage, c’est-à-dire du fourrage conservé par fermentation comme la choucroute pour les humains
  • De l’enrubannage d’herbe (produit entre le foin et l’ensilage)

En particulier si vous avez une brebis et qu’elle rentre en lactation, il est important de lui apporter des compléments alimentaires comme une pierre à lécher. Ceci lui permettra d’avoir plus de vitamines et minéraux.

Veillez également à ce que vos moutons aient accès à de l’eau en permanence.

9. Choisissez une race de mouton qui correspond à vos attentes

Mouton pour la laine
Mouton pour la laine

En 2018, la France comptait près de 7,2 millions de moutons. Le cheptel ovin viande est bien dispersé sur le territoire français, alors que 97% du cheptel ovin lait se situe en Occitanie, Nouvelle Aquitaine et Corse.

Si vous êtes à la recherche d’informations précises concernant l’élevage de moutons pour le lait, ces 3 dernières régions sont celles au sein desquelles vous trouverez le plus de renseignements.

D’une manière générale, les moutons sont élevés sur des zones sèches ou en montagne, généralement peu valorisables autrement.

La France compte 46 races de mouton parmi les 450 répertoriées dans le monde. Les races de mouton peuvent être regroupées en 5 catégories :

  • Les races ovines bouchères. Exemples : Rouge de l’Ouest, Vendéen, Charolais, Hampshire
  • Les races ovines laitières. Exemples : Lacaune lait, Manech tête Noire, Manech Tête Rousse
  • Les races ovines rustiques. Exemples : Charmoise, Romane , Lacaune viande, Bizet
  • Les races ovines en conservation. Exemples : Rouge du Roussillon, Landes de Bretagne, Barégeoise
  • Les races ovines d’outremer. Exemples : Créole, Martinik, Peï, Brahman

Certains de ces moutons vont donc être plus adaptés en fonction de vos attentes :

Vous souhaitez élever des moutons dans votre jardin  pour tondre votre pelouse ?

Si vous souhaitez le mettre dans votre jardin, le mouton idéal pour tondre votre pelouse est le mouton d’Ouessant : Ce mouton de petite taille est très rustique. Il s’agit de moutons légers qui dépassent rarement 20 kg, et qui sont donc facile à manipuler. Sa durée de vie est de 15 ans maximum et il peut être noir ou blanc (plus rare en blanc).

Egalement, malgré sa petite taille, le mouton d’Ouessant peut résister à des températures très faibles allant jusqu’à -20°C.

Si vous rêviez d’adopter un mouton nain, le mouton d’Ouessant est également le bon choix. Les agneaux des moutons d’Ouessant sont vraiment des moutons miniatures !

Attention, car si vous cherchez à élever des moutons dans votre jardin qui peuvent vous produire du lait ou de la viande, le mouton d’Ouessant n’est pas adapté.

Il ne produit que très peu de lait qu’il faut laisser pour son agneau, et ce n’est pas non plus un bon producteur de viande.

Un mouton décoratif donc, spécialisé dans la tonte de pelouse 😉 ! Pour rappel, comme expliqué au début de cet article, prenez toujours au moins 2 moutons d’Ouessant, le mouton est un animal grégaire et la plupart d’entre eux ne supportent pas la solitude.

Vous souhaitez élever des moutons pour le lait ?

Si vous souhaitez élever des moutons pour la production de lait, il faudra choisir une race laitière impérativement. En effet, les races sélectionnées pour le lait produisent du lait en meilleure qualité et quantité.

Pour rappel, la production de lait a lieu à partir du moment où une brebis accouche. Il faut laisser le premier lait à l’agneau car il est plein de nutriments nécessaires à sont développement. Vous pouvez donc commencer la traite de votre brebis 1 à 2 semaines après la naissance de l’agneau, et ce pour une période de 4 à 8 mois en fonction des spécificités de la race choisie.

Avec ce lait, vous pourrez faire de délicieux fromages qui pourront être conservés plusieurs semaines s’ils sont bien faits.

Vous souhaitez élever des moutons pour la viande ?

Au même titre que pour élever des moutons pour le lait, élever des moutons pour la viande nécessite d’avoir une race spécialisée.

La viande d’agneau est un met d’exception, souvent très apprécié dans les repas de famille. Il vous faut cependant choisir une race adaptée telle que la Berrichon du Cher ou encore le mouton Charolais.

Vous souhaitez élever des moutons pour la laine ?

Élever des moutons pour la laine diffère peu des méthodes d’élevage des autres moutons: La principale différence est qu’il va falloir choisir une race avec de bonnes qualités pour la laine.

Vous pouvez par exemple choisir d’élever des moutons Ile-de-France pour faire de la laine à tricoter, ou encore adopter des moutons Hampshire pour faire de la laine cardée.

La laine est un sous-produit des élevages de mouton en France qui est rarement bien valorisée. Cette production, qui était très populaire par le passé, a été ringardisée par l’arrivée des fibres synthétiques.

Toutefois, vous pouvez élever vos moutons pour la laine et tenter de la transformer vous-même, ou vous rapprocher de quelques initiatives existantes sur cette production.

Pour acquérir le savoir ancestral de transformation de la laine, il existe quelques livres à ce sujet, ou vous pouvez suivre des formations spécialisées auprès de certaines organismes comme Lainamac dans la creuse qui propose un cursus spécialisé sur la laine.

10. Tondre les moutons chaque année

Tonte de la laine du mouton
Tonte de la laine du mouton

Les moutons développent une laine dense avec le temps, qui a été favorisée par une sélection génétique de longue date sélectionnant des moutons produisant de la laine en quantité.

Il est donc important qu’un spécialiste vienne tondre la laine de vos moutons chaque année au printemps pour assurer une bonne hygiène du mouton.

En effet, la laine est un abris de choix pour les parasites qui peuvent causer des problèmes à vos moutons si vous ne les tondez pas annuellement.

Attention à ne pas tondre les moutons en hiver, car cette couche protectrice leur ait utile pour les protéger durant les grands froids.

Même si le marché de la laine en France reste assez marginal, vous pouvez apprendre à faire votre propres vêtements avec la laine de votre élevage de moutons et pourquoi pas en vendre !

Si vous souhaitiez tout savoir sur l’élevage des moutons, cet article vous a donné de bonnes pistes ! N’hésitez pas à le partager à votre entourage. Élever des moutons est une bonne pratique pour tendre vers plus d’autonomie !


Partager cet article:

3 réflexions sur “10 conseils Pour Elever des Moutons Facilement”

  1. Ping : S'occuper à la campagne: 25 idées - Autonomie & Survivalisme

  2. Ping : Maison survivaliste: Comment l'aménager - Autonomie & Survivalisme

  3. Ping : Comment Vivre en Autonomie en France ? Guide Complet - Autonomie & Survivalisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *