technique bushcraft

23 Techniques de Bushcraft et Survie Peu Connues et Très Utiles !

Partager cet article:
Robin Drilag

Pour pouvoir faire face à toutes situations, il est important de connaître quelques techniques de Bushcraft et survie. La nature a toutes les ressources dont nous avons besoin pour survivre, mais il faut savoir comment s’y prendre ! 

Dans cet article, vous allez découvrir 23 techniques de bushcraft et survie.

Technique de Bushcraft n°1: Suspendre sa nourriture pendant la nuit

Suspendre sa nourriture
Suspendre sa nourriture

En particulier en situation de survie ou lors de vos sorties bushcraft, chaque gramme de nourriture est important, et vous ne voulez pas que des animaux sauvages en profitent à votre place !

Vous devez donc suspendre votre nourriture d’une branche d’arbre haute et robuste pour la protéger des éventuels prédateurs. C’est en particulier important pendant la nuit, puisque vous ne pourrez pas la surveiller. De nombreux prédateurs, petits ou gros, pourraient être tentés de vous voler votre nourriture: rats, ragondins, renards, ours, etc…

Vous pouvez aussi tendre une paracorde entre deux poteaux s’il n’y a pas d’arbre à votre disposition.

Si ce n’est pas déjà fait, ne manquez pas la lecture de l’article sur la liste des 27 équipements de bushcraft à toujours emmener avec soi.

Technique de Bushcraft n°2: Dans une rivière, prendre l’eau à contresens

Remplir sa gourde à contresens du courant
Remplir sa gourde à contresens du courant

En milieu naturel s’il y a bien un élément à ne pas minimiser, c’est l’eau. Dès lors que vous vous aventurez plusieurs heures loin des sentiers battus et de toute civilisation, il est important d’avoir de quoi vous hydrater. Il est donc essentiel que vous emportiez avec vous une gourde filtrante remplie d’eau au préalable. 

Lorsqu’elle sera vide, vous pourrez ainsi chercher un point d’eau pour la remplir (privilégiez un coin d’eau non stagnante). Même si votre gourde possède un filtre, une technique de survie quand vous la remplissez dans une rivière est de placer l’entrée d’eau de la bouteille à contresens du courant pour éviter que de grosses particules y rentrent.

Technique de Bushcraft n°3: Allumer un feu avec l’amadouvier 

Utiliser l'amadouvier
Utiliser l'amadouvier

Si vous êtes entouré de hêtres, chênes ou autres feuillus, vous devriez pouvoir trouver de l’amadouvier facilement. Ce champignon, à l’aspect d’une demi-cloche et au doux surnom de polypore allume-feu, ne se laissera pas décrocher facilement car il est très compact. Une fois cueilli, il vous faudra le sécher et le stocker dans un contenant bien hermétique. Vous pourrez ensuite l’utiliser pour allumer un feu avec votre firesteel, sa chaire dure est très inflammable !

Au moment de son utilisation, vous pouvez frotter légèrement son écorce pour une meilleure inflammation. La combustion prendra très vite au contact de la moindre étincelle et vous permettra d’obtenir un feu efficacement.

Technique de Bushcraft n°4: Construire un mini-four avec des pierres

Avec de grosses pierres, vous pouvez construire une enceinte qui conserve la chaleur comme un four. Optez idéalement pour un four carré ou sous forme de dôme. Une fois les pierres disposes, vous pouvez colmater les trous avec de la terre ou de l’argile.

Pensez à la porte du four pendant que vous construisez les murs et le toit, à la recherche d’une pierre qui s’intégrera bien dans l’ouverture du four. Les fours à combustion interne devraient avoir une ouverture sur le dessus à l’arrière du four pour servir de cheminée pendant la cuisson. Une fois construit, le four peut être utilisé tout de suite: Allumez le feu à l’intérieur puis placez-y les aliments à cuire !

Si ce n’est pas déjà fait, ne manquez pas la lecture de l’article sur la liste des 27 équipements de bushcraft à toujours emmener avec soi.

Technique de Bushcraft n°5: Utiliser un préservatif pour protéger vos outils de l’eau

Un grand nombre de soldats ont utilisé des préservatifs pour protéger leurs fusils lorsqu’ils servaient au Moyen-Orient.  Ils couvraient le canon de leur fusil pour empêcher le sable, la boue et l’eau d’entrer à l’intérieur  et ainsi abîmer leurs armes.

Aujourd’hui, le préservatif est souvent glissé par les survivalistes dans leur kit de survie car il constitue une enceinte étanche pour y mettre des outils tels que les boîtes d’allumettes, briquets de survie, trousse de secours et autres.
Il aura également un rôle important en cas de traversée d’un cours d’eau profond. Les risques d’oxydation seront alors réduits à néant. En cas d’urgence ou pour toute autre raison, il est toujours utile d’avoir des préservatifs sur soi.

Technique de Bushcraft n°6: Faire de la farine avec des glands

Farine de glands
Farine de glands

Saviez vous que vous pouviez faire une farine très nutritive à base de glands ? C’es très simple, et c’est une farine sans gluten !

Voici les différentes étapes de préparation:

  • Sélectionner des glands qui ont atteint leur maturité, c’est à dire des glands à la coque marron et non à la coque verte. (Les glands qui sont au sol sont plus susceptibles d’avoir atteint leur maturité)
  • Retirer les glands qui ont des trous, qui sont un signe de présence de vers.
  • Faire bouillir les glands tels quels une première fois (jusqu’à ce que l’eau prenne une couleur marron)
  • Retirer leur coque
  • Faire bouillir de nouveau les glands sans leur coque. Il faut répéter cette opération tant que l’eau est marron. Une fois que vous avez une eau claire après cuisson, c’est que c’est prêt.
  • Laisser les glands sécher.
  • Meuler jusqu’à obtention d’une farine. Le meulage peut être fait avec une pierre sur une surface plane ou avec un marteau. Beaucoup de techniques de meulage existent. Les pierres des ruisseaux fonctionnent mieux que les autres roches parce qu’elles ont déjà été arrondies lisses par des années d’érosion dans le ruisseau.

Etapes de préparation en vidéo:

Technique de Bushcraft n°7: Manger de l’ortie (riche en protéines)

Manger de l'ortie
Manger de l'ortie

S’il est bien un aliment qu’il n’est pas trop compliqué de trouver, c’est l’ortie. Comme les épinards, cette plante est extrêmement nutritive ; elle est riche en vitamines A et C, en fer et en potassium et sa teneur protéinée fait d’elle une denrée très complète.

L’ortie cuite a un goût très agréable vraiment propre à elle, mais elle peut se marier à une multitude de plats, même les plus rudimentaires. En infusion, elle vous offre un bon apport en minéraux et une sensation de bien-être.

Sa récolte peut être complexe mais avec des gants ou un sachet, il n’y paraîtra pas. Attention toutefois à l’utiliser rapidement si vous ne voulez pas en perdre les bienfaits.

Pour en savoir plus sur les plantes sauvages comestibles, ne manquez pas mon article sur la cueillette des plantes sauvages comestibles !

Si ce n’est pas déjà fait, ne manquez pas la lecture de l’article sur la liste des 27 équipements de bushcraft à toujours emmener avec soi.

Technique de Bushcraft n°8: Utiliser un préservatif comme réservoir d’eau

Bien qu’il excelle en élasticité, ses parois minces en latex sont très sensibles aux objets pointus et à la perforation. Le plus efficace est d’utiliser une chaussette et d’en remplir le préservatif directement à l’intérieur.  Non seulement la chaussette offre de la stabilité mais aussi une protection.

Maintenant que vous avez recueilli jusqu’à 2 litres d’eau, pour autant elle n’est pas prête à boire.  Une fois que votre préservatif est plein, vous devez maintenant envisager des options de purification. Vous pouvez par exemple purifier l’eau chimiquement avec de l’iode ou des comprimés de purification d’eau.

Technique de Bushcraft n°9: Allumer un feu avec du coton et de l’huile

Allumer un feu
Allumer un feu

Coupez un bâton d’un mètre de bois bien vert. Utilisez un peu de fil fin pour enrouler une poignée de boules de coton sur l’extrémité du bâton. Fixez le coton fermement de sorte que la masse de fibres blanche ressemble à un coton-tige géant. Faites ensuite tremper la tête de coton dans l’huile de cuisson pendant 30 secondes et la laisser s’égoutter pendant 30 secondes supplémentaires: Vous pourrez vous servir de ce bâton comme torche pour vous éclairer ou pour allumer un feu rapidement !

Soyez conscient que les boules de coton enflammées peuvent tomber car elles ne se consument pas, donc utilisez votre bâton comme torche uniquement dans une zone sans risque d’incendie.

Technique de Bushcraft n°10: En cas d’incendie, restez à ras du sol pour éviter la fumée

Ce n’est plus à prouver que le plus dangereux dans un incendie n’est pas les flammes, mais bel et bien la fumée.

Chaudes et toxiques, elles sont la cause d’asphyxie pouvant entrainer la perte de connaissance et la mort.
Une technique de survie dans ces conditions est de placer un tissu humidifié sur votre nez et votre bouche et rampez au ras du sol (sauf si le sol est enflammé bien sûr). Il vous faudra au plus vite gagner un espace dégagé ou à végétation rase tout en restant au maximum accroupi ou allongé. Dans une zone pentue, orientez-vous vers le bas. Signalez le sinistre et votre présence dès lors que cela puisse être faisable.

Si ce n’est pas déjà fait, ne manquez pas la lecture de l’article sur la liste des 27 équipements de bushcraft à toujours emmener avec soi.

Technique de Bushcraft n°11: Ne pas tourner le dos, ni courir si vous croisez un ours

Attention aux ours
Attention aux ours

Habituellement, s’il ne vous voit pas comme une menace l’ours continuera son chemin, quoi qu’il en soit il faut absolument rester calme.

Si vous vous tenez entre l’ours et sa liberté (l’ours est coincé et la seule issue de secours est bloquée par vous) reculez lentement et laissez-le s’échapper. Tandis que vous reculez, parlez d’une voix douce et basse.

Évitez le contact visuel, il peut être difficile de contrôler votre corps à ce moment-là, mais vous devez absolument essayer d’éviter le contact visuel. L’ours peut considérer cela comme un défi direct. Reculez et faites un détour, mais ne perdez pas l’animal de vue.

Si vous voyez l’ours à distance mais qu’il ne vous a pas vu, n’annoncez pas votre présence. Cela ne fera que l’effrayer et déclencher une réaction violente. Patientez jusqu’à son départ.

Technique de Bushcraft n°12: Trouver de l’eau en essorant des mousses en forêt

Mousse
Mousse

En forêt, pas toujours facile de trouver un coin d’eau, surtout lorsqu’on est perdu ! Une solution peut être de trouver des mousses accrochées aux arbres, de les essorer pour en récupérer l’eau, et de la purifier avant de la boire.

Ce type de mousse couvre souvent le sol des forêts de pins, mais on peut le trouver partout où il y a un sol humide et un couvert d’arbres épais qui bloque la lumière. La mousse de sphaigne retient l’humidité telle une éponge et c’est en tirant vers le haut d’une touffe que l’on peut en récolter l’eau. Celle-ci sera déjà filtrée en partie grâce à son pouvoir antibactérien naturel, mais vous devez la purifier la filtrer en plus avant de la boire. Évidemment, vous ne trouverez probablement pas de quantité suffisante à remplir une gourde avec une seule mousse, il vous en faudra une quantité importante. Néanmoins cela vous permettra de vous hydrater si vous êtes à cours d’eau ! Pour en savoir plus sur les techniques pour trouver de l’eau dans la nature, je vous recommande de parcourir les livres de bushcraft connus pour avoir des informations précises d’experts en la matière.

Technique de Bushcraft n°13: Utiliser ses lacets comme paracorde

La corde est une chose très importante dans l’équipement. Il y a une multitude d’utilisations pour le cordage. Des lignes de pêche au cordage d’un arc, des pièges à la construction d’abris, la liste est presque infinie.

Lors d’un voyage, si vous n’avez pas de corde, pensez à utiliser vos lacets ! Pour un fil plus fin, vous pouvez aussi utiliser les coutures de vos vêtements en dernier recours. D’ailleurs, vous pouvez aussi remplacer les lacets de vos chaussures avec de la paracorde pour en avoir toujours sur vous en cas de besoin. Vous pouvez aussi en mettre autour de votre taille comme une ceinture.

Ne manquez pas la lecture de l’article sur la liste des équipements de survie indispensables à avoir avec vous lors de vos sorties en pleine nature ou en situation de survie.

Technique de Bushcraft n°14: Purifier l’eau en la faisant bouillir

Faire bouillir l'eau
Faire bouillir l'eau

Une bonne solution avant de boire de l’eau dans la nature si vous n’avez aucun système de purification et de filtration de l’eau sur vous, est de le filtrer à travers votre tissu pour retirer les éléments grossiers, puis de le faire bouillir. Les bactéries ne peuvent pas résister aux températures élevées pendant une durée prolongée.

Lorsque vous faites bouillir l’eau que vous avez recueillie dans la nature assurez-vous que vous l’avez porté à ébullition pendant au minimum 5 minutes avant de la boire. Egalement essayez toujours de trouver une eau en mouvement (dans une rivière à fort courant par exemple) et non une eau stagnante qui est plus propice au développement de microorganismes. Savoir purifier l’eau est l’une des premières techniques de survie à connaîre.

Technique de Bushcraft n°15: Rendre les cordes tendeuses de votre tarp visibles

Les accessoires ne manquent pas de nos jours pour trouver de quoi être toujours plus en sécurité. Ainsi, dans beaucoup de grands magasins, il est possible de trouver du cordage phosphorescent pour s’assurer de voir votre installation lors d’une sortie nocturne. 

En revanche, si vous avez des cordes couleur camouflage, vous pouvez planter quelques branches le long des cordes tendeuses pour bien les repérer. Cela vous évitera de vous prendre les pieds dedans et de vous blesser !

Technique de Bushcraft n°16: Suivre le cours d’une rivière si vous êtes perdu

Suivre le cours d'une rivière
Suivre le cours d'une rivière

Se perdre en pleine nature peut arriver si vous vous aventurez sans repères, boussole ou carte. Toutefois, ne paniquez pas, il existe des solutions pour s’orienter en pleine nature, comme nous l’avions vu dans l’article sur la survie en forêt.

Vous pouvez par exemple utiliser les ruisseaux et les rivières locales à votre avantage. Les habitations et infrastructures sont souvent construites le long des points d’eau. Par conséquent, si vous suivez un cours d’eau en aval d’une rivière, puis continuez à suivre cette rivière en aval, vous trouverez la civilisation tôt ou tard. Cela vous évitera aussi de tourner en rond pendant des heures !

Si ce n’est pas déjà fait, ne manquez pas la lecture de l’article sur la liste des 27 équipements de bushcraft à toujours emmener avec soi.

Technique de Bushcraft n°17: Mettre son téléphone dans un sac de congélation (étanche)

Cela peut sembler logique mais trop souvent ce petit sachet hermétique est oublié. Les conséquences en cas de pluie peuvent vite devenir problématiques. Avec un sac de congélation, vous éviterez à votre téléphone ou tout autre appareil électronique de risquer d’être endommagé avec l’humidité de la rosée matinale ou en cas de pluie torrentielle. Vous pouvez même ajouter un coton dans l’emballage qui pourra absorber l’humidité éventuelle.

Bien que le téléphone mobile ne devrait pas faire parti d’une pratique du bushcraft puriste, il n’en reste pas moins un élément indispensable en cas d’accident. L’important est de ne pas passer son temps en pleine nature sur son téléphone !

Technique de Bushcraft n°18: Utiliser de l’écorce de bouleau comme allume feu

Ecorce de bouleau
Ecorce de bouleau

L’utilisation de l’écorce de bouleau est un moyen simple et efficace de démarrer un feu rapidement ! C’est une technique de survie et de bushcraft couramment utilisée.

Que vous cherchiez un moyen rapide d’allumer votre prochain feu de camp, de rallumer votre poêle à bois le matin, que vous soyez en situation de survie et même si vous devez allumer un feu dans des conditions humides, l’écorce de bouleau est incroyable. C’est un indispensable à se procurer durant chacune vos balades.

Bien que l’écorce de bouleau jaune fonctionne comme un démarreur de feu, l’écorce de bouleau blanc est de loin la plus populaire. Même si vous n’avez pas besoin d’allumer un feu au moment ou vous en voyez, vous pouvez toujours en prendre une petite quantité et la mettre dans votre sac pour l’utiliser au moment voulu.

Technique de Bushcraft n°19: Disposer des buches en carré pour servir de support pour votre poêle

Le stock de bois est fait pour maintenir votre feu actif toute la nuit ? Parfait, vous pouvez vous servir de 2 buches comme support pour votre poêle ou casserole sur les braises de votre feu !

Déposez 2 buches de sections similaires parallèlement en les intervertissant à chaque étage. Pour cela, vous pouvez utiliser du bois qui n’est pas totalement sec, qui mettra ainsi plus de temps à s’enflammer et donc vous servira plus longtemps comme support pour votre poêle. Le poids de votre poêle tassera le tout et le rendra stable.

Une fois la cuisson de vos aliments faite, vous pouvez laisser les buches qui ont servit de support de votre poêle dans votre feu !

Technique de Bushcraft n°20: En cas de pluie, trouver des herbes sèches dans les terriers de lapin pour faire un feu

Terrier de lapin
Terrier de lapin

Le feu, c’est la vie au même titre que l’eau puisque sans lui, impossible de la faire bouillir pour la purifier. De plus, de nombreux aliments nécessitent une cuisson avant de pouvoir être consommés.

Oui mais voilà, s’il pleut faire un feu peut vite devenir un calvaire ! Qu’à cela ne tienne, les lapins deviennent un allié de taille et il faut donc trouver un terrier pour en extraire l’herbe sèche qu’ils stockent généralement en abondance.

Une fois ce précieux trésor en main (ou dans un sac pour le garder au sec), il fera un excellent départ de feu que vous agrémenterez avec du bois sec du jour. Vous pouvez aussi utiliser du bois très sec, dont le centre sera toujours ec même en cas de pluie.

Technique de Bushcraft n°21: Utiliser 2 morceaux de bois comme baguettes chinoises

Si vous avez pris la décision de voyager léger, il est fort à parier que les couverts ne sont pas au fond de votre paquetage. Effectivement, pourquoi s’en encombrer quand 2 bouts de bois peuvent devenir à eux seuls des couverts, ustensiles de cuisine et combustible pour le feu ?

À l’aide de votre couteau de bushcraft, écorcez vos 2 bouts de bois de taille similaires et taillez vos baguettes de la manière la plus ergonomique pour vous. Ainsi vous obtiendrez un outil pour brasser votre nourriture et vos couverts le tout en un. Mesdames, des baguettes peuvent être un vrai atout charme en pleine nature: elles tiendront vos cheveux en place ;-).

Technique de Bushcraft n°22: Utiliser de la résine de pin comme savon

Résine de pin
Résine de pin

Le savon de résine de pin a été utilisé pendant une très longue période, mais il est évidemment très vite tombé dans l’oubli une fois les savons chimiques sont apparus.  Pourtant, en raison des qualités antiseptiques naturelles du pin, la résine reste un très bon nettoyant et son odeur sent très bon ! 

Pour cela, choisissez les morceaux de colophanes les plus secs et broyez-les finement. Faites chauffer de l’eau et incorporez de la cendre tamisée. Lorsque le mélange est bien liquide, insérez la colophane sans cesser de mélanger. Intégrez un peu de glaise et laissez évaporer l’eau jusqu’à obtenir une sorte de pâte malléable. Savon ou lessive, à vous d’en faire ce que bon vous semble.

Technique de Bushcraft n°23: Se mettre du charbon autour des yeux pour limiter les reflets du soleil

Il n’est pas rare de voir des soldats et chasseurs très grimés de noir dans les films. Cela n’est pas seulement dû à un effet de camouflage pour la prédation, mais cela sert aussi à préserver la vue. En effet, les rayonnements du soleil, si infimes puissent-ils être selon les endroits géographiques où vous vous trouvez, peuvent avoir des conséquences fortes sur votre vue à court et long terme. 

Ainsi, mettre du noir autour de vos yeux à l’aide de charbon permettra de limiter l’effet du reflet des rayons du soleil. Cette technique de bushcraft pourtant peut utilisée est très utile dans les régions très ensoleillées. Faites donc une pâte avec de l’eau et du charbon pour vous en badigeonnez le contour de vos yeux.

Vous avez désormais de bonnes clés pour parfaire vos techniques de bushcraft et autres techniques de survie. Il ne vous reste plus qu’à mettre en pratique vos connaissances en ayant au préalable appris un maximum d’informations sur les lieux que vous aurez décidé de découvrir dans un esprit survivaliste.

Reconnectez-vous sereinement avec un environnement sauvage, ayez confiance en votre instinct tout en étant respectueux et reconnaissant des dons de la nature pour optimiser vos chances de survie en pleine nature !

2 réflexions sur “23 Techniques de Bushcraft et Survie Peu Connues et Très Utiles !”

  1. Ping : Matériel Bushcraft: La Liste des 27 Equipements Vraiment Utiles ! - Autonomie & Survivalisme

  2. Ping : Les 9 Meilleurs livres de Bushcraft en 2022 : Lequel choisir ? - Autonomie & Survivalisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.