Vivre en forêt

Vivre en forêt en 2021: Guide Complet (Sans Argent)

Partager cet article:
Robin Drilag

Vous souhaitez vivre en forêt mais ne savez pas par où commencer ? 

Le premier pas est souvent le plus difficile à faire !

Découvrez ci-après un guide complet en 10 étapes pour savoir exactement comment vivre en forêt.

1. Connaître la réglementation pour vivre en forêt

Peut on construire une maison dans une forêt ?

Attention, car tout écart à la réglementation peut entraîner une amende comprise entre 1200€ et 6000€/m². La connaissance de la réglementation pour vivre en forêt est une étape très importante.

Avant de se lancer pour vivre en forêt, la première chose à faire est de connaître la législation pour ne pas avoir d’ennuis dans le futur.

Pour faire simple, si vous achetez un terrain forestier, voici ce que vous pouvez retenir:

  • Vous n’avez pas le droit de construire un  habitat permanent avec fondations (c’est à dire un habitat dans lequel vous vivez pendant plus de 8 mois dans l’année et qui n’est pas autonome en eau et électricité)
  • Vous avez la possibilité d’avoir un habitat alternatif tel qu’un mobil-home, un tiny house, une cabane facilement démontable, etc… Cela ne doit pas être votre résidence permanente. Il doit faire moins de 20 m² et il faut demander une autorisation à la mairie.
  • Dans certaines zones, toute construction même légère est interdite par le PLU.

Dans tous les cas, avant de lancer un tel projet, renseignez-vous auprès de la mairie. Vous pourrez ainsi consulter le plan local d’urbanisme, la carte communale, etc…

Vivre dans une cabane dans les bois: législation

Cabane dans les arbres
Cabane dans les arbres

La législation pour les cabanes dans les arbres est la suivante: Seules les cabanes de moins de 5 m² ne nécessitent aucune autorisation d’urbanisme. 

Entre 5 m² et 20 m², vous devez faire une déclaration en mairie avant d’entreprendre toute autre démarche. 

Au delà de 20 m², vous devez déposer une demande de permis de construire en mairie. Pour tout complément d’information, renseignez-vous auprès d’un conseiller en mairie.

2. Se former à l’autonomie et à vivre en forêt

Ensuite, une étape importante avant de se lancer est de se former à l’autonomie, au jardinage, au bricolage, etc…

Bien sûr, vous apprendrez bien plus sur le tas. Mais il est bon d’avoir certaines connaissances théoriques.

Voici quelques livres et chaines youtube en relation avec l’autonomie et la survie en pleine nature que je vous recommande de consulter:

Chaine Youtube « ma ferme autonome »

La première source d’informations que je vous recommande pour vous former à la vie en autonomie et en l’occurrence à la vie en forêt, c’est la chaine Youtube « ma ferme autonome« .

L’auteur de cette chaine Youtube présente son expérience de l’autonomie et partage de nombreuses astuces accessibles à tous. C’est l’un des plus grands experts francophones sur le sujet donc n’hésitez pas à regarder toutes ses vidéos. Même s’il traite de l’autonomie d’une manière générale, ses conseils s’appliquent aussi si vous souhaitez vivre en forêt.

En l’occurrence sur la vidéo ci-dessus il s’agit d’un entretien avec Alicia de la chaine Youtube « Vivre en forêt » qui s’était installé pour vivre en autonomie sur un terrain boisé dans le Var.

Livre « Vivre en autosuffisance, vivre de peu, mais vivre mieux »

Livre Vivre de peux, mais vivre mieux

La deuxième source d’informations que je vous recommande, c’est le livre « vivre en autosuffisance, vivre de peu mais vivre mieux » de Dick et James Strawbridge.

Vous y apprendrez toutes les ficelles de l’autonomie pour gagner en liberté: produire votre électricité, vivre de votre potager, d’un petit élevage, etc…

Ce livre est la référence pour toute personne souhaitant se lancer dans une vie plus autonome et moins dépendante du système. Que vous souhaitiez vivre en forêt ou simplement gagner en autonomie, ce livre est un indispensable.

Les articles de ce blog

  • Vous pouvez aussi vous renseigner en lisant des blogs comme celui-ci. Voici quelques exemples d’articles qui peuvent vous intéresser:
  • Cliquez ici pour découvrir la liste des équipements de survie à avoir absolument. Cela va du couteau de survie à la boussole, en passant par la pince multifonction, la paracorde, etc…
  • Cliquez ici pour consulter mon article « Se nourrir de la cueillette sauvage: risques et conseils »
  • Cliquez ici pour découvrir le guide pour devenir autonome en nourriture
  • Enfin, pour découvrir les nombreux autres articles sur l’autonomie et le survivalisme de ce blog, cliquez sur « blog-articles récents » en haut à droite du menu.

Je vous conseille de consulter différents blogs pour confronter les différentes idées présentées. Il y a aussi des blogs d’actualité intéressants que vous pouvez consulter tels que « Toits alternatifs » ou encore « 18h39« 

Chaine Youtube « Vivre en forêt »

Une autre chaine Youtube que vous pouvez regarder pour suivre une expérience de quelqu’un qui est allé vivre en pleine nature sans y être auparavant prédisposé, c’est la chaine « Vivre en forêt« .

Vous y découvrirez l’expérience d’une jeune femme (Alicia) qui a vécu sur un terrain en forêt. Bien qu’elle n’y vit plus, vous pouvez toujours regarder toutes les anciennes vidéos pour découvrir son expérience de vie en forêt.

Livre « La forêt jardin »

La forêt jardin
La forêt jardin

Enfin, en particulier si vous souhaitez vivre en forêt sur le long terme, je vous conseille de lire le livre « La forêt jardin » de Martin Crawford. 

Ce livre vous apprendra à cultiver des plantes comestibles en respectant les équilibres naturels dans votre coin de forêt. Vous y découvrirez un répertoire de plus de 500 arbres, arbustes, vivaces, annuelles, légumes, etc… qui vous permettront d’avoir une nourriture riche et diversifiée pendant de nombreuses années.

3. Choisir le meilleur coin de forêt pour l’autonomie

Un autre aspect important avant de franchir le pas, c’est de choisir l’endroit le plus propice pour vivre en forêt.

Vous devez prendre en compte le climat, le type de forêt, les commodités aux alentours, etc…

Le climat

Concernant le climat, le mieux est de choisir un endroit où il fait assez doux l’hiver. En effet, n’oubliez pas que la réglementation n’autorise que les structures légères et non reliées aux services d’eau et d’électricité ! Il est donc important de choisir un endroit où vous n’aurez pas trop besoin de chauffer l’hiver.

Egalement, le climat est important pour votre jardin. Le mieux est de choisir une région où le printemps est assez pluvieux et se réchauffe vite.

Vous l’aurez compris, le sud-ouest constitue une bonne zone pour pouvoir vivre en forêt par rapport au climat.

L’environnement voisin est à prendre en compte pour vivre en forêt

Après voir décidé dans quelle grande zone vous souhaitez vivre en forêt, la deuxième étape est d’observer plus localement comment se présentent les alentours de votre forêt.

Un des points importants est d’avoir une source d’eau que vous pouvez rejoindre à pied depuis votre emplacement. Cette source d’eau peut vous permettre de pêcher du poisson, ou vous pouvez en prélever pour un usage très modéré (c’est toléré pour de petits prélèvements).

Egalement, vous pouvez regarder si votre coin de forêt n’est pas entouré de chemins trop touristiques et trop passants. J’imagine que vous ne voulez pas être observé toute la journée par des gens qui passent par un chemin juste à côté de chez vous ! Surtout si vous souhaitez vivre isolé en pleine nature.

Enfin, vivre en forêt ne veut pas forcément dire que vous devez vivre à 100% en autonomie ou en autarcie. Vous pouvez très bien compléter votre production de nourriture par des achats en magasin. L’idéal serait donc d’avoir un magasin alimentaire que vous puissiez rejoindre en vélo.

Vivre isolé en pleine nature ou à proximité d’une communauté ?

Une autre chose que vous pouvez prendre en compte, c’est si vous souhaitez vivre isolé en pleine nature ou rejoindre une communauté de gens qui ont le même état d’esprit que vous.

Vivre isolé en pleine nature est un mode de vie qui peut vous convenir si vous êtes quelqu’un de plutôt solitaire. Mais sur le long terme, il peut être bon de rejoindre une communauté de gens qui pensent comme vous.

Vous pouvez donc vous renseigner auprès d’associations ou de groupes d’entraide. Par exemple, vous pouvez contacter l’association « Hameaux légers » pour vous faire accompagner dans la construction d’un habitat alternatif.

4. Acheter une forêt pour y vivre

Vous voici maintenant à l’étape d’acheter une forêt pour y vivre ! Et puisque vous allez y rester quelques temps, mieux vaut faire le bon choix.

Pour trouver une forêt à vendre, vous avez plusieurs possibilités:

  • Vous rapprocher d’un notaire, qui connaîtra les forêts à vendre dans la région
  • Contacter le syndicat des propriétaires forestiers et la coopérative forestière de la région
  • Contacter tout organisation en lien avec la forêt dans votre région

Vous pouvez également vous renseigner sur internet sur certains sites spécialisés. Il y a par exemple:

  • Forêt Investissement, site spécialisé sur lequel vous pouvez trouver des informations sur l’achat de forêt, mais aussi des petites annonces de vente de forêts en France
  • Forêt à Vendre, site sur lequel vous pouvez aussi retrouver des petites annonces de forêts à ventre
  • Forêt Info, qui propose un service similaire aux 2 précédents

Si vous ne souhaitez pas acheter une forêt pour y vivre mais simplement pouvoir habiter près d’une forêt, c’est aussi tout à fait possible ! Vous pouvez très bien acheter un petit terrain en campagne à côté de la forêt. Cela aura l’avantage de vous donner accès à plus de soleil et d’espace pour un grand jardin. Habiter près d’une forêt est donc un très bon compromis.

5. Construire un habitat léger pour vivre en forêt

Comme expliqué dans la partie 1, vous devez vous renseigner auprès de la mairie avant d’acheter le terrain pour savoir si vous aurez la possibilité d’y construire un habitat léger sur lequel vous vivrez quelques mois de l’année ou toute l’année.

Si la mairie a accepté, et que vous avez acheté votre terrain pour vivre en forêt, la première étape est de construire votre habitat alternatif.

Voici 3 types d’habitats légers alternatif que vous pouvez construire sur votre terrain si vous avez eu l’autorisation:

Une petite caravane pour vivre en forêt avec minimalisme

Petite caravane
Petite caravane

Le premier habitat alternatif que vous pouvez mettre sur votre terrain est la caravane.

Il s’agit probablement de l’habitat alternatif qui sera le plus toléré puisqu’il est très facilement déplaçable et il n’est pas très grand. Le terrain peut ainsi redevenir comme avant en quelques minutes. 

Si vous comptez vous en servir comme habitation, vous devez faire une déclaration préalable en marie. Si la marie ne s’y oppose pas, vous pourrez vivre dans votre caravane sur votre terrain privé en forêt.

Vivre dans une cabane dans les bois

Cabane sans un arbre
Cabane sans un arbre

Vivre dans une cabane dans les bois est également un habitat alternatif possible. L’important quand on vit dans une cabane dans les bois est de bien être sûr de sa solidité (surtout si elle est en hauteur) ! Votre cabane doit respecter les règles présentées dans la partie 1 de l’article.

Peut on mettre un mobil home sur son terrain privé ?

Vous n’avez pas le droit d’avoir un mobil home sur votre terrain privé sans autorisation quelle que soit la durée de stationnement. Le mobil home doit respecter les règles de droit de construction:

  • Pour moins de 20 m², vous devez faire une demande préalable de travaux en mairie
  • Pour plus de 20 m², vous devez faire une demande de permis de construire comme pour n’importe quel type d’habitation. Mais sur un terrain forestier, vous avez peu de chance que ce soit autorisé.

Vivre en forêt dans une yourte ?

Vivre en forêt dans une Yourte
Vivre en forêt dans une Yourte

La yourte est un habitat alternatif qui vient des nomades d’Asie centrale. Elle est constituée de toile et de bois et a une forme circulaire autour d’un puits central de lumière.

Si vous souhaitez faire de la Yourte votre habitat principal, cela doit obligatoirement être sur un terrain constructible. Si elle fait moins de 40 m², vous devez faire une déclaration préalable à la mairie. Si elle fait plus de de 40 m², vous avez besoin d’un permis d’aménager.

Egalement, si vous souhaitez installer votre yourte pour moins de 8 mois, elle peut être considérée simplement comme une tente. Vous pouvez donc l’installer dans une zone où le camping est autorisé par le PLU. Attention, il ne doit pas y avoir de cuisine à l’intérieur et elle ne doit pas être reliée aux réseaux d’eau et d’électricité. 

6. Démarrer un jardin

Jardin à la campagne
Jardin à la campagne

Enfin, maintenant que toutes les étapes précédentes sont validées et que vous habitez enfin dans votre petit habitat alternatif sur votre terrain boisé, vous pouvez commencer à mettre en place tout le nécessaire pour tendre vers l’autonomie.

Et l’une des premières choses à faire quand on souhaite vivre en autonomie, c’est de produire tout où une partie de son alimentation. 

Vous pouvez donc commencer un jardin dans votre forêt en suivant les principes de la permaculture. Si vous avez lu le livre sur la constitution d’un jardin-forêt que je vous conseille en début d’article, dans ce cas vous savez quels types de plantes peuvent se plaire dans un environnement boisé.

Observez bien votre environnement: Attention à l’ombre

Si vous êtes en train de lire cet article, je suppose que c’est parce que vous souhaitez vivre en forêt. Cela signifie donc que l’environnement dans lequel vous souhaitez faire votre jardin est entouré d’arbres, et qu’il y a donc de l’ombre par endroit.

Ce critère est important à prendre en compte pour la création de votre jardin en forêt. La plupart des plantes auront besoin d’au minimum 6h de soleil par jour pour pouvoir bien pousser. Je vous conseille donc de faire votre jardin dans l’un des endroits les plus ensoleillés de votre terrain de forêt.

Sur les endroits les plus à l’ombre, choisissez des légumes adaptés

Si une partie de votre jardin en forêt est plus à l’ombre que l’autre, mettez y plutôt des légumes adaptés à ces conditions.

Les légumes-feuilles sont par exemple assez bien adaptés: Salades, roquette, choux de Bruxelles, épinards, endives, etc…

Les légumes-racines peuvent aussi bien pousser à l’ombre. Il s’agit des carottes, betteraves, navets, radis, etc…

Pour les légumes/fruits comme les poivrons, tomates, courgettes, concombres, etc, choisissez l’endroit le plus ensoleillé de votre potager.

Adaptez l’entretien du potager à la forêt

Enfin, le fait de cultiver un potager à la mi-ombre en forêt a ses avantages:

  • Vous aurez moins besoin d’arrosez (si vos légumes sont plantés sur butes à l’écart des racines des gros arbres)
  • Vous avez à votre disposition une terre riche si vous êtes dans une forêt de feuillus
  • Vous avez des feuilles mortes à disposition pour pailler vos cultures

Par contre, en plus de l’ombre, il y a aussi d’autres éléments naturels à prendre en compte:

  • En forêt, les animaux circulent plus librement que si vous faites un jardin en ville. Et vos récoltes peuvent bien sûr les intéresser ! Il convient donc de protéger votre potager avec un grillage.
  • Attention aux branches qui peuvent tomber et abîmer vos récoltes

7. Démarrer un petit élevage

Faire un élevage en forêt
Faire un élevage en forêt

L’étape suivante pour vivre en forêt en autonomie, c’est de démarrer un petit élevage. Si vous avez une petite surface de disponible, l’animal qu’il sera le plus facile à élever et qui vous rapportera beaucoup, c’est bien évidemment la poule

Vous pouvez donc mettre quelques poules, idéalement protégées des prédateurs comme les renards à l’aide d’un grillage. Les poules vous donneront accès à des œufs tous les jours, ce qui est excellent pour votre apport en protéines.

Si vous avez une plus grande surface avec un morceau de prairie, vous pouvez aussi avoir un élevage de moutons par exemple. Mais pour cela, il faut bien entendu avoir de l’herbe pour qu’ils puissent se nourrir. Vous pouvez lire mon article sur l’élevage de moutons si vous souhaitez en savoir plus.

8. Faire connaissance avec le voisinage

Ca y est ! Vous pouvez maintenant vivre en forêt dans votre habitat, un petit jardin en production pour gagner en autonomie, et un élevage.

Maintenant, une étape qui peut être importante est de vous sociabiliser avec votre entourage. En particulier si vous souhaitez devenir de plus en plus autonome, il peut être intéressant de connaître son entourage surtout s’il partage la même philosophie de vie. 

Vous pourrez ainsi faire des échanges lors de vos récoltes de fruits et légumes pour varier votre alimentation. Si vous avez des chantiers d’aménagement à réaliser, vous pourrez vous entre-aider. Egalement, cela peut vous permettre d’avoir des amis avec qui partager de bons moments et ne pas vivre reclus dans votre coin de forêt !

9. Découvrir la nature environnante en forêt

La forêt est riche en nourriture !

Enfin, la forêt est un endroit riche en plantes sauvages comestibles. Vous pouvez compléter les récoltes de votre jardin grâce à la cueillette en forêt.

Voici quelques plantes et fruits dont vous pouvez vous nourrir en forêt:

  • Les glands. Privilégiez ceux qui sont déjà tombés au sol, en vous assurant bien sûr qu’ils n’ont pas été mangés par des insectes.
  • Les châtaignes. Délicieuses dans des plats salés ou sucrés, les châtaignes sont une ressource abondantes dans les forêts de feuillus.  
  • Les ronces. Elles fleurissent du mois de juin au mois d’août et peuvent vous donner de magnifiques et délicieuses mûres. Une autre astuce: Vous pouvez utiliser les ronces pour faire de la vannerie (après avoir retiré leurs piques bien sûr !)
  • Les champignons. Pour celui-ci, je vous conseille de bien connaître les différentes espèces pour être sûr que les champignons que vous mangez sont bien comestibles !
  • La sève du boulot. Elle se récolte entre le 15 mars et le 15 avril. Elle aurait un effet très purifiant pour l’organisme, en plus d’être riche en minéraux et oligo-éléments.

10. Mettre en place des revenus passifs pour mieux vivre en forêt

Avec 300€ mensuels, vous devirez pouvoir couvrir les dépenses d’une personne.

Enfin, la dernière étape peut paraître déconnectée des précédentes, mais elle ne l’est pas du tout !

Dans notre société actuelle, l’indépendance financière est tout aussi importante que l’indépendance en électricité et alimentation.

Certes, si vous produisez la plupart de votre nourriture, de votre électricité et que vous ne payez pas l’eau, vous pouvez réduire vos dépenses mensuelles à moins de 300€ par personne.

L’idéal donc serait d’avoir un revenu passif qui vous permette de générer au moins 300€ par mois pour couvrir vos besoins. De cette manière, vous n’aurez plus à travailler 8 heures par jour (sauf si vous avez un travail qui vous plaît bien sûr) !

Idées de revenus passifs pour vivre en forêt sans travailler

Pour en savoir plus vous pouvez lire mon article complet pour apprendre à vivre en autonomie sans argent.

Voici quelques idées de revenus passifs:

  • Créer un blog optimisé en référencement naturel comme celui-ci. Vous pourrez ensuite gagner de l’argent passivement grâce à la publicité ou à l’affiliation. (l’affiliation consiste à recommander des produits qui ne sont pas les vôtre, et vous recevez une commission si le lecteur que vous avez dirigé vers le produit achète celui-ci.)
  • Créer une chaine Youtube sur votre thématique et proposer des formations ou recommander des produits ou services toujours sous forme d’affiliation
  • Acheter un appartement que vous mettez en location
Enfin, vous pourrez aussi vendre des formations pour transmettre l’expérience que vous aurez appris dans votre vie en forêt. De nombreuses personnes souhaiteraient se former à ce sujet, mais il n’y a pas beaucoup d’informations disponibles.

Vous savez maintenant comment vive en forêt ! Et vous, avez-vous des astuces ou retours d’expérience pour vivre en foret ?

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les mettre en commentaire de cet article.

1 réflexion sur “Vivre en forêt en 2021: Guide Complet (Sans Argent)”

  1. Nous (3 adultes et 3 enfants) cherchons une petite communauté, au début de son développement, composée de personnes qui ont décidé de vivre en dehors du système et qui cherchent de nouveaux résidents. Où est-il possible de trouver de telles personnes ? Qui sait, écrivez, s’il vous plaît, à cette adresse: mymail64nf@gmail.com. Merci beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *