Bunker Survivaliste en France: Où acheter et construire ?

Partager cet article:

Robin Drilag

En France, le nombre de bunkers survivalistes reste marginal. Si de nombreux survivalistes aux Etats-Unis ont prévus d’aller vivre dans un bunker en cas de rupture de la normalité, la pratique n’est pas encore très commune en France.

Et pourtant, avec 57 réacteurs nucléaires en service dans 19 centrales en France, le risque nucléaire en France est plus important que dans de nombreux pays. Et ce, sans compter les choix potentiels de certains pays comme les Etats-Unis et la Corée du Nord d’utiliser l’arme atomique.

Vous l’aurez compris, dans cet article, nous allons nous intéresser au bunker survivaliste.

Différence entre un bunker (survivaliste) et un abri anti-atomique

Couloir de descente dans un bunker survivaliste
Couloir de descente dans un bunker survivaliste

Avant de commencer, quelques notions de vocabulaire… Qu’est-ce qu’un bunker ? Et qu’est-ce qu’un abri antiatomique ?

En fait, un bunker est une fortification qui permet de se protéger d’attaques extérieures, mais pas forcément des radiations atomiques.

Un abri atomique, lui, permet de se protéger des effets mécaniques et thermiques d’une explosion nucléaire, ainsi que de la radioactivité.

Ainsi, l’un et l’autre ne sont pas incompatibles, et ce que l’on appelle « bunker survivaliste » est souvent équipé d’un système anti-atomique.

Y’a-t-il des bunkers survivalistes antiatomiques en France ?

Bunker au fort de Douamont en France
Bunker au fort de Douamont en France

Alors que la Norvège ou encore l’Allemagne comptent un taux de protection nucléaire proche de 40%, et qu’il est de 104% en Suisse (300 000 à 400 000 bunkers privés !), ce taux est proche de 0% en France

L’hexagone compte seulement 600 abris antiatomiques militaires et 300 à 400 abris privés, et pas forcément par des personnes vraiment impliquées dans un mode de vie « survivaliste ».

En effet, en France, les survivalistes sont pour la plupart beaucoup moins « extrêmes » qu’aux Etats-Unis. Là-bas, les bunkers sont monnaie courante, comme nous allons le voir plus bas dans l’article.

Le bunker survivaliste n’est pas la seule chose qui différencie les français survivalistes des américains. Il y a notamment les armes : Les américains sont beaucoup plus armés que les français et ont facilement accès aux armes.

Si aux Etats Unis, l’image du bunker et des armes peut être représentative du survivalisme, en France, ce serait plutôt l’image d’une base autonome en production d’énergie et de nourriture.

Où acheter un bunker survivaliste en France ?

Amesis Bat Protect
Amesis Bat Protect

Si vous habitez en France, le principal fabricant d’abris antiatomiques, c’est Amesis Bat Protect, une entreprise franco/suisse.

Amesis propose des abris de protection NRBC-E (Nucléaire, Radiologique, Biologique, Chimique, Explosif) en Europe.

Ces abris peuvent être construits pour une capacité de 1 à 2000 places en fonction des besoins. Dans les abris collectifs, il est même possible d’installer une pharmacie, un laboratoire ou autre installations plus techniques.

Où construire un bunker en France ?

Construire son bunker survivaliste en France dans un endroit bien caché
Construire son bunker survivaliste en France dans un endroit bien caché

Il est important de choisir l’endroit le moins a risque pour placer son bunker antiatomique.

Vous devez donc choisir un endroit qui valide les critères suivant :

  • Être le plus loin possible des centrales nucléaires. En 2020, la France compte 57 réacteurs nucléaires répartis dans 19 centrales. Vous pouvez consulter une carte des centrales nucléaires en France et choisir une région où il n’y en a pas. Pensez également à regarder les endroits où se trouvent des déchets nucléaires. D’une manière générale si vous êtes survivaliste, l’Île de France est à proscrire pour installer son bunker. Certains départements comme l’Ille et Villaine, les Côtes d’Armor, la Mayenne… ne compte aucun réacteur nucléaire ni déchets nucléaires.
  • Être loin des principales failles sismiques
  • Eviter les côtes qui pourraient être sujettes à des inondations
  • L’idéal est de trouver un endroit en montagne, non loin d’une nappe phréatique

Si vous n’avez pas d’argent pour investir dans un terrain et que vous avez déjà du terrain autour de votre habitation actuelle, vous pouvez choisir l’option d’installer votre bunker survivaliste dans votre jardin. Ceci vous permettra de vous réfugier très rapidement en cas de problème.

C’est d’ailleurs un élément important auquel penser : Si l’abris n’est pas à côté de votre lieu de résidence principale, aurez-vous la possibilité de le rejoindre en cas d’attaque nucléaire ? Il faut donc favoriser une zone dans un rayon de 50 km grand maximum autour de votre habitation, et accessible sans passer par une ville.

Quelle réglementation sur l’installation de votre bunker survivaliste ?

En France, il y a encore peu de législation concernant ce type d’installations. A priori, il n’y a pas d’interdiction pour en installer un dans votre jardin.

Vous devez donc faire les démarches habituelles pour toute installation, et donc vous renseigner auprès de votre mairie pour connaitre ce que dit le Plan Local d’Urbanisme pour votre projet.

Comment est aménagé un bunker survivaliste anti-atomique ?

Aménager un bunker survivaliste
Aménager un bunker survivaliste

Nous allons prendre l’exemple des abris antiatomiques de Amesis, qui sont construits entre 7 et 15 mètres sous terre. Ils sont protégés par environ 1 mètre de béton et d’acier et sont aménagés comme tels :

  1. Entrée équipée par un port anti-souffle
  2. Sas d’entrée
  3. Sas de détection et de décontamination
  4. Bloc d’intervention et de prévention au cas où il y aurait des personnes contaminées
  5. Administration pour la gestion et contrôle des données
  6. Bloc de télécommunication pour échanger avec l’extérieur
  7. Des laboratoires
  8. Salle de crise
  9. Espace santé/mini hôpital
  10. Pièce de vie qui doit être la plus rassurante et naturelle possible
  11. Dépôts de stockage pour l’alimentation et autres éléments essentiels à la survie
  12. Espace de motorisation pour les dispositifs électriques
  13. Atelier de maintenance
  14. Parking pour les échanges de marchandises
  15. Héliport

Vous l’aurez compris, tout ce qui compose un abris anti-atomique est étudié pour favoriser la survie. Il n’y a pas de superflu, même si la pièce de vie peut comporter des éléments de confort.

Pourquoi choisir le bunker en cas d’effondrement ?

Le bunker est un abri privilégié par les survivalistes qui peuvent y avoir accès car il présente en particulier 3 principaux avantages:

  • Il est beaucoup plus discret : En cas de rupture de la normalité, les bases autonomes durables visibles de loin et connues par l’entourage de la propriété risquent d’être pillées. Le bunker, lui, se résume souvent en une porte sellée d’1 à 2 m² au milieu de nulle part donnant accès à une grande pièce de vie souterraine.
  • Il est plus solide et permet la protection contre les catastrophes naturelles ou humaines : Vent violents, orages incontrôlables, intoxication nucléaire… Sont tant de catastrophes qui peuvent être bien mieux protégées par un bunker souterrain
  • S’il est constitué d’un abri anti-atomique, vous serez protégé contre les effets de la radioactivité

Quel est le prix d’un bunker survivaliste ?

Entrée d'un bunker
Entrée d'un bunker

Le prix d’un bunker survivaliste en France varie entre 25000€ et 50000€ en fonction des sociétés et des modèles.

Par exemple, la société Amesis propose des abris antiatomiques à un prix allant d’une surfce allant de 14 m² à 960 m² pour les modèles collectifs.

Autre exemple, le groupe américain Vivos propose des bunkers à 25 000€. A Dakota aux Etats-Unis, un village de 600 bunkers survivalistes a été construit par cette société. Alignés en rangs et laissant apparaître une petite bosse par bunker dans un immense champs, ce village survivaliste est près à tout événement climatique ou nucléaire.

A ne pas oublier dans votre abri

Une fois votre abris sous votre bunker survivaliste en France, il va vous falloir penser à tout ce qui est absolument nécessaire pour votre survie.

N’hésitez pas à passer des heures, voire des journées à faire cette liste, car une fois la catastrophe nucléaire survenue, il sera trop tard.

Le stock alimentaire

Boîtes de conserve: Nourriture de survie par excellence
Boîtes de conserve: Nourriture de survie par excellence

Le plus important, et nous en parlons dans la plupart de nos articles sur le survivalisme sur ce blog, c’est de vous constituer un stock alimentaire.

L’idéal serait de pouvoir avoir de quoi manger pour 365 jours, mais faites au mieux pour optimiser l’espace de votre bunker.

Pensez aussi que votre activité physique une fois dans votre habitation de quelques mètres carrés sera considérablement réduite, et que vos apports caloriques nécessaires seront beaucoup moins important qu’habituellement. Si en activité, vous avez besoin de 2500 à 3000 Kcal par jour, 1500 à 2000 kcal suffiront une fois confiné dans votre bunker.

Au rendez-vous donc : boîtes de conserve, féculents et légumes secs, et huile. Pour tout savoir à ce sujet, vous pouvez consulter notre article sur la nourriture de survie non périssable qui aborde la constitution d’un stock.

L’eau

Faire un stock en eau
Faire un stock en eau

Dans votre stock alimentaire, la priorité est de bien calculer votre stock d’eau, car sans celle-ci il vous sera impossible de survivre. Les bouteilles d’eau en plastique non ouvertes peuvent être conservées  2 ans, ce qui est amplement suffisant pour votre survie. 

Vous pouvez consulter mon article sur la durée de conservation de l’eau en bouteille fermée ou ouverte pour tout savoir à ce sujet.

Les moyens de communication

Avoir accès à une radio
Avoir accès à une radio

Une fois dans votre bunker survivaliste, comment savoir si les choses sont revenues à la normale à l’extérieur ? Comment savoir s’il y a d’autres survivants, et combien sont-ils ?

Il est donc important d’avoir accès à une radio pour pouvoir suivre ce qui se passe en temps de crise, et savoir si vous pouvez sortir de votre bunker ou non.

Si vous êtes dans un endroit avec plusieurs bunkers survivalistes comme c’est le cas dans le village de 600 bunkers aux Etats-Unis, vous pouvez avoir un système de communication comme des Talky-Walky vous permettant d’échanger entre vous.

La boîte de premiers soins

Avoir accès au matériel de 1er secours
Avoir accès au matériel de 1er secours

Il est important de prévoir de quoi vous soigner dans votre bunker survivaliste en cas de maladie ou de blessure. Même si vous ne serez pas en contact avec l’extérieur et donc avec des virus ou bactéries en principe, il est bien d’avoir des dolipranes et médicaments anti-radiation à votre portée. 

Aussi, il peut arriver que vous vous blessiez pour une raison ou pour une autre, et donc il est bien d’avoir des pansements et désinfectants.

Des vêtements

Même si vous allez normalement peu transpirer et que vous allez pouvoir réguler la température interne du bunker survivaliste pour votre meilleur confort, avoir quelques tenues pour pouvoir vous changer est important.

N’oubliez pas de prendre des vêtements chauds, qui pourront grandement vous servir en cas de problème de chauffage.

De quoi s’occuper dans son bunker survivaliste en France

Enfin, un élément très important pour ne pas perdre la boule 6 pieds sous terre, c’est que vous preniez avec vous de quoi vous occuper.

Si vous êtes en famille, pensez aux jeux de société. Si vous êtes seul (ce qui est déconseillé), prenez quelques livres et surtout de quoi écrire sur votre expérience et vos sentiments durant cette difficile expérience.

Vous savez maintenant tout sur le bunker survivaliste et sur l’abri anti-atomique. N’hésitez pas à partager cet article dans vos différents médias sociaux pour aider vos amis à gagner en autonomie et en sécurité !


Partager cet article:

1 réflexion sur “Bunker Survivaliste en France: Où acheter et construire ?”

  1. Ping : Comment Devenir Survivaliste en France en 10 Etapes ? - Autonomie & Survivalisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *