Conserves de légumes

Survivalisme en Ville: 7 Conseils Indispensables

Partager cet article:

Robin Drilag

Le survivalisme en ville est plus difficile à première vue que lorsque l’on est à la campagne. Quand on habite en ville, la densité de population est plus élevée et le principal moyen de trouver de la nourriture est le supermarché, ce qui est loin d’être la meilleure solution.

Mais le survivalisme en ville sans gros moyens est bien possible, et vous pouvez en tout cas améliorer votre situation si vous ne vous êtes pas encore intéressé à ce mode de vie. Certaines bonnes pratiques peuvent vous permettre de vous préparer au pire !

Dans cet article, vous allez apprendre 7 conseils pour pratiquer le survivalisme si vous habitez en ville.

1. Préparer un plan d’évacuation de la ville

Survivalisme en ville: Le plan d'évacuation
Survivalisme en ville: Le plan d'évacuation

Parfois, la meilleure solution reste la fuite…

En cas de problème majeur (et je dirais même d’une manière générale !), les grandes villes ne sont pas le meilleur endroit où se situer : Pas de nourriture naturelle exploitable, mouvements de foule dans les zones d’alimentation, liberté de mouvement réduite, etc…

Le survivalisme en ville c’est bien, mais le mieux est de pouvoir la quitter dès maintenant

Si votre travail et votre famille vous donnent la possibilité de vivre à la campagne, le mieux serait d’engager des recherches dès maintenant et d’aller vivre à la campagne.

En plus de pouvoir mieux vous préparer, vous gagnerez en autonomie et en sérénité en vivant à la campagne.

Vous pourrez constituer une base durable autonome, avec un stock de nourriture et de l’eau disponible.

Sinon, il est conseillé de quitter la ville dès que les premiers signes de rupture arrivent…

Si vous ne pouvez pas aller habiter à la campagne, en cas de problème majeur, la meilleure option est donc de quitter la ville dès que les premiers signes de rupture arrivent.

Lorsque les premiers signes d’un problème arrivent, la plupart des gens vont refuser de voir la réalité et ne pas réagir. Vous aurez donc encore la possibilité de déserter la ville avant que les voies ne soient bouchées.

Par contre, ne tentez pas de fuir la ville s’il est trop tard, vous risquez de vous retrouver bloqué dans des bouchons interminables qui n’en finiront jamais à cause des accidents et voitures à l’arrêt.

Rester en ville car vous avez un stock alimentaire ?

Conserves de légumes
Conserves de légumes

En particulier si vous êtes en ville dans un petit logement, votre stock alimentaire est limité dans le temps. 

Et plus le temps avance, plus le sentiment de panique des gens non préparés augmente et le risque pour vous de sortir chercher de la nourriture en ville est risqué si les gens perdent patience et paniquent. Si votre stock de nourriture ne tient que 2 semaines et que la pénurie dure, sortir dehors pourrait constituer un risque.

C’est pour cela que le premier réflexe du survivalisme en ville en cas de rupture de la normalité… c’est de quitter la ville si vous en avez la possibilité. Si vous n’en avez pas la possibilité, nous vous conseillons tout de même au minimum de faire un stock alimentaire comme expliqué dans le point 4.

Quitter la ville, oui, mais pour aller où ?

En effet, dans le survivalisme en ville, vous devez vous préparer en amont et déterminer votre destination en cas de problème. N’hésitez pas à aller explorer les forêts non loin de votre ville pendant vos week ends pour vous préparer.

Vous devez avoir en tête au moins 1 ou plusieurs bases idéales pour survivre en utilisant la nature.

Pour cela, le mieux est d’avoir une résidence secondaire à la campagne. Si vous n’en avez pas, essayez de trouver une forêt avec la présence de points d’eau.

La forêt doit être suffisamment grande pour que vous puissiez vous y déplacer pour trouver votre nourriture presque tous les jours.

Enfin, si vous fuyez en voiture avant que les voies ne soient bouchées, vous pouvez amener avec vous un stock de boites de conserve que vous pourrez enterrer dans la forêt dans une lieu secret.

Gardez cette réserve en dernier recourt si la nourriture venait à manquer. Vous devez d’abord vous nourrir de ce que la nature vous apporte.

2. Apprendre les techniques de bushcraft

Feu de camp dans la nature
Feu de camp dans la nature

Une technique popularisée par le célèbre Bear Grylls

Quitter la ville pour aller dans la nature, c’est la première étape du survivalisme en ville. Ensuite, vous allez donc devoir vous débrouiller par vous-même pour vous nourrir, vous protéger, construire un abris, etc.

Le bushcraft consiste à apprendre à vivre dans la nature à travers des techniques ancestrales. Vous réapprendrez en particulier à trouver votre alimentation rapidement , à construire votre base, des outils, etc…

Il a été popularisé au début des années 2000 par l’aventurier anglais Ray Mears, puis plus tard par l’émission célèbre de l’ancien militaire « Bear Grylls ».

Même si la pratique est nécessaire pour pouvoir s’entraîner au bushcraft, vous pouvez mettre à profit votre temps en ville pour apprendre la théorie.

D’ailleurs, les émissions de Bear Grylls sont très intéressantes à regarder, n’hésitez pas à prendre des notes sur les techniques qu’il utilise.

Une fois la théorie bien assimilée, il vous sera beaucoup plus facile de mettre les choses en pratique lorsque vous serez sur le terrain.

Les compétences de bushcraft à valider impérativement

Ainsi, les choses importantes que vous devez impérativement valider pour pouvoir survivre dans la nature sont :

  • Être capable d’allumer un feu sans briquet ni allumettes
  • Pouvoir filtrer de l’eau
  • Chasser et pêcher
  • Construire un abris
  • Connaitre la faune et la flore pour pouvoir s’alimenter, mais aussi guérir ses plaies

Il existe quelques livres de Bushcraft vraiment intéressant que vous retrouverez dans le menu de ce site dans l’article « Les livres de survivalisme »

Vous l’aurez compris, le survivalisme en ville, c’est avant tout se préparer à la fuir pour aller à la campagne en cas de problème majeur. Mais pas que…

3. Survivalisme en ville: Constituer un stock alimentaire

Conserves de légumes
Conserves de légumes

L’alimentation devient une ressource rare en cas de problème. Si en campagne, il est possible de cultiver sa propre nourriture, en ville, il faut préparer un stock alimentaire.

La constitution d’un stock alimentaire est essentielle pour le survivalisme en ville si vous êtes contraint d’y rester.

Vous avez peut-être vu les images d’individus se battant pour une promotion de nutella à Beauvais en France (Oui oui, dans ce pays « développé »). Ou encore les images d’individus qui se battent pour du papier toilette lors de la pandémie du virus cet année !

… Que se passerait-il si la pénurie alimentaire était bien réelle ?

Ces gens qui se battaient pour quelques pots de nutella en promotion seront incontrôlables.

Si vous ne pouvez pas quitter la ville, constituer un stock alimentaire est donc la première bonne pratique de survivalisme en ville à mettre en place.

Bien sûr, la quantité de nourriture stockable dépendra de la taille de votre logement, forcément limitée en ville.

Débarrassez vous donc de tout ce qui n’est pas essentiel à votre survie pour libérer de l’espace pour stocker de la nourriture. Le survivalisme en ville demande quelques sacrifices 😉 !

Vous pouvez par exemple occuper tout l’espace sous votre lit de boites de conserve, de riz, de pâtes et de bouteilles d’eau.

4. Eviter les mouvements de foule

Eviter les mouvements de foule
Eviter les mouvements de foule

Un élément important dans le survivalisme en ville est de ne pas vous retrouver dans des endroits avec trop de monde.

En particulier en ville, les gens vont se précipiter dans les zones avec des ressources alimentaires en cas de problème.

Tant que c’est possible, fuyez les foules. Elles représentent un réel danger : Une foule qui prend peur pour une raison ou pour une autre, et vous pouvez vous retrouver coincé, piétiné, écrasé…

Lorsque l’on est survivaliste en ville ou en campagne, une des pires choses qui puisse arriver est de perdre une partie de ses capacités physiques : entorse, cheville ou poignet cassé, plaie infectée, etc…

C’est encore une fois une des raisons pour lesquelles nous vous conseillons de quitter les villes pour la campagne.

5. Faire une activité sportive

Faire une activité sportive
Faire une activité sportive

Pouvez-vous au moins courir 20 km ?

Cela peut paraître évident mais la majorité d’entre nous n’ont pas les capacités physiques nécessaires à une bonne survie dans la nature.

Voici quelques questions à se poser quand on pratique le survivalisme en ville:

  • Pratiquez-vous une activité sportive qui vous permet de vous mouvoir dans l’espace avec aisance ?
  • Etes vous capable de soulever votre propre corps avec vos bras ?
  • Pouvez-vous parcourir 20 kilomètres à pieds en une journée ?
  • Savez-vous nager ?

Si la réponse est non à l’une de ces questions, vous devez vous entraîner.

Ces compétences sont nécessaires si vous souhaitez vous donner toutes les chances de survivre en pleine nature.

Imaginez avoir très faim, et voir des fruits en haut d’un arbre, mais être incapable de grimper sur ses branches pour les attraper ?

Vous n’avez pas besoin d’habiter à la campagne pour vous préparer physiquement à un mode de vie survivaliste. Le survivalisme en milieu urbain, c’est se préparer à aller vivre en pleine nature.

Vous pouvez donc mettre votre temps libre à profit d’une activité physique.

Quelles activités physiques pour le survivalisme en ville ?

Voici les 4 activités physiques que nous vous conseillons et à partir desquelles vous trouverez le plus de bénéfices pour votre future vie dans la nature :

  • La musculation (comprenant des exercices au poids du corps comme les tractions)
  • La course à pieds: Si vous le pouvez, pratiquez la course à pieds dans des espaces encombrés, avec des montées et des descentes
  • La natation : Si vous ne savez pas nager, il est important d’apprendre !
  • L’escalade: Très important également, notamment si vous habitez en montagne et donc que votre survie aura lieu dans des montagnes.

Eventuellement, si vous avez déjà développé toutes les compétences des 4 sports cités précédemment, vous pouvez ajouter un sport de combat de self-défense.

6. Apprendre à connaître son voisinage

Apprendre à connaître son voisinage
Apprendre à connaître son voisinage

Les crises sont aussi des moments durant lesquels une solidarité humaine peut se construire.

Comprenez bien que le survivalisme en ville et même le survivalisme ne général, ce n’est pas de survivre contre les autres mais bien avec les autres.

Il s’agit bien de réorganiser avec votre communauté une société plus durable et moins dépendante, pas d’imaginer une guerre civile ou un pays en ruines.

Et les premières personnes avec lesquelles vous allez constituer un groupe sont généralement les personnes de votre entourage physiquement proche.

Ces personnes ont peut-être des compétences que vous n’avez pas et qui pourront bénéficier au groupe constitué: Des infirmières, médecins, enseignants, coach sportifs, etc…

Si vous construisez des liens avec votre voisinage, vous pourrez beaucoup plus facilement constituer un groupe d’entraide en cas de problème.

7. Rejoindre une communauté de survivalistes

Communauté de survivalistes en France
Communauté de survivalistes

Le survivalisme en ville et en campagne, c’est aussi l’entraide mutuelle, le partage de connaissances, la rencontre des personnes inspirantes…

En effet, le survivalisme ne doit pasa être vu comme quelque chose de contraignant, mais il peut devenir un véritable plaisir, voire une passion. Gagner en indépendance donne un sentiment de ré-appropriation de son destin.

Rassurez-vous donc, il existe de nombreux survivalistes en ville que vous pouvez rencontrer en vous inscrivant des groupes facebook par exemple, ou encore en participant à des événements liés au survivalisme.

 Vous découvrirez des survivalistes avec beaucoup d’expérience, que vous pourrez même pourquoi pas croiser et vous allier en cas de problème.

En effet, le survivalisme peut se faire à plusieurs, et il est même conseillé d’être en groupe: A plusieurs, vous serez plus forts pour reconstruire une société meilleure.

Vous avez maintenant quelques bonnes pratiques en tête pour pratiquer le survivalisme en ville. N’hésitez pas à partager cet article à vos amis pour les aider à gagner en indépendance !


Partager cet article:

7 réflexions sur “Survivalisme en Ville: 7 Conseils Indispensables”

  1. Ping : Véhicule Survivaliste: 8 Conseils Clés - Autonomie & Survivalisme

  2. Ping : Comment survivre en forêt ? Guide Etape par Etape - Autonomie & Survivalisme

  3. Ping : Que Faire en Cas de Guerre Civile en France ? - Autonomie & Survivalisme

  4. Ping : Comment Devenir Survivaliste en France en 7 Etapes - Autonomie & Survivalisme

  5. Ping : Liste du Matériel Survivaliste - Autonomie & Survivalisme

  6. Ping : 12 Livres de Survivalisme à Lire Absolument - Autonomie & Survivalisme

  7. Ping : Meilleures Chaussures de Survie: Comparatif avec Images - Autonomie & Survivalisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *