Couverture de survie

Couverture de Survie: Comment Bien s’en Servir ? Guide Complet 2022

Partager cet article:
Robin Drilag

Dérivée des technologies de la NASA, la couverture de survie, aussi communément appelée couverture spatiale, est utilisée dans les situations d’urgence. Dans cet article, vous allez découvrir un guide complet sur la couverture de survie.

Comment fonctionne une couverture de survie ?

La couverture de survie ne produit aucune énergie par elle-même mais elle fonctionne grâce à l’absorption ou la réverbération des rayonnements infrarouges, émis par le corps humain et aussi par le soleil. Capable de maintenir la température du corps à 37°C en moyenne, elle est composée de 2 faces:

  • Sa face argentée réfléchit jusqu’à 90% de ces rayons
  • Sa face dorée (ou orange) en absorbe jusqu’à 50%.

Même si de loin, elle ressemble à une feuille métallisée, cette couverture est constituée essentiellement de plastique très résistant, appelé polyéthylène téréphtalate (PET), ou Mylar. Ce dernier est ensuite aspergé d’une fine couche d’aluminium, de l’épaisseur d’un cheveu humain, qui participe à la conservation de la chaleur (ou à sa réflexion).

Quel côté pour quelle utilisation de la couverture de survie ?

Couverture de survie: Quel sens ?
Couverture de survie: Quel sens ?

Les côtés de différentes couleurs de la couverture de survie ne sont pas là que pour faire joli mais ont des propriétés physiques différentes. En fonction de vos besoins, il faut utiliser soit la partie argentée, soit la partie colorée (face dorée ou argent mat, voire orange sur certains modèles). L’objectif étant de ne pas finir congelé alors que vous rêvez de rester au chaud.

  • Pour vous réchauffer, la face argentée (dite en aluminium) doit être à l’intérieur. Le rayonnement infrarouge est renvoyé vers votre corps et vous évite l’hypothermie. Utiliser une couverture de survie contre le froid est rapide à mettre en place et efficace.
  • Pour vous protéger de la chaleur ou baisser votre température corporelle, la face dorée (ou orange) doit être à l’intérieur. La chaleur environnante est ainsi réfléchie vers l’extérieur par la partie argentée et vous évitez l’hyperthermie ou l’insolation.

Si vous ne savez plus dans quel sens mettre votre couverture de survie, rappelez-vous que la neige est connue pour réfléchir les rayons du soleil, et que la couleur blanche de la neige ressemble plus à la couleur argentée de la couverture de survie qu’à la couleur dorée.

8 utilisations pratiques de votre couverture de survie (certaines vont vous surprendre !)

Les couvertures de survie en Mylar sont pleines de surprises. Et pour cause, la polyvalence de ces feuilles en plastique fait qu’elles peuvent servir de toile de sol, de poncho ou d’abri, voire plus si vous savez être créatifs. Ces usages non-conventionnels vous convaincront d’en avoir une ou deux dans votre trousse de premiers soins.

1. Pour signaler votre présence aux secours

La finition argentée ou dorée de ces couvertures, semblable à du chrome, peut s’avérer utile lorsque vous vous perdez en territoire inconnu.

La surface argentée d’une couverture de survie est idéale pour faire réfléchir la lumière et peut donc servir pour signaler votre localisation aux alentours comme un miroir. Dans certains cas, des personnes perdues dans des zones boisées ont été sauvées par les sauveteurs parce qu’elles avaient eu l’inspiration d’attacher une couverture de secours à un grand arbre.

Le vent peut aussi faire bouger la couverture d’urgence, qui a créé un reflet lumineux flottant, perceptible de loin. Si vous en avez une dans votre sac de survie ou bug out bag, vous pouvez également l’utiliser pour réfléchir la lumière du soleil lorsque vous remarquez le passage d’un avion.

2. Comme réflecteur de chaleur

Peu de gens savent qu’une couverture d’urgence a une température de fusion de 260°C. Cette caractéristique la rend relativement sûre à proximité d’un feu ouvert.

Vous pouvez utiliser une couverture de survie à diverses occasions pour renvoyer la chaleur de votre feu de camp vers votre abri de secours. Même si vous ne disposez que d’une petite source de chaleur, vous pouvez toujours utiliser la couverture pour amplifier son effet. Rapprochez-vous le plus possible de la source de chaleur et couvrez-vous avec la couverture pour vous réchauffer.

3. Dans les situations d’urgence médicale

Couverture de survie: Utilisation

L’une des bases du secourisme en milieu sauvage est d’apprendre à se soigner en l’absence d’une aide médicale professionnelle. Il existe plusieurs cours de premiers secours qui vous apprendront à utiliser votre couverture d’urgence pour fabriquer une cale de fortune afin de mieux immobiliser un bras cassé ou une entorse.

Dans les cas les plus graves où vous devez vous occuper d’une plaie qui saigne, vous pouvez même vous en servir comme d’un garrot. Vous pouvez utiliser des bandes de votre couverture d’urgence pour attacher des bâtons à une jambe ou un bras et créer une attelle. Dans les moments désespérés, elle peut même servir de bandage de compression impromptu si nécessaire.

=> Pourquoi couvrir une victime avec une couverture de survie ?

Partie importante de toute trousse de premier secours, la couverture de survie isotherme permet de garder quelqu’un au chaud, notamment une personne en état de choc. Il est important d’enrouler la couverture autour de la victime, en la repliant sur les côtés et sous les pieds. Pour éviter toute perte de chaleur supplémentaire, il est conseillé de couvrir la tête de la personne avec un bonnet ou une écharpe en attendant l’arrivée des secours.

4. Pour recueillir de l’eau

Votre couverture de survie est aussi une grande feuille constituée d’un matériau étanche. Cela en fait un outil idéal pour capter et recueillir l’eau. Il existe plusieurs façons de l’utiliser et tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un peu de pluie.

La façon la plus simple de procéder est de creuser un trou dans le sol et de le recouvrir de la couverture d’urgence de façon à former une cuvette. Si vous décidez d’utiliser cette méthode, veillez à surélever les bords pour éviter tout écoulement indésirable (terre, sédiments, détritus).

Une autre bonne solution pour recueillir l’eau consiste à attacher les quatre coins de la couverture à des arbres et à utiliser une pierre pour lester le milieu. L’eau de pluie s’accumulera au fond de l’entonnoir. Si vous disposez d’un récipient, vous pouvez improviser un entonnoir ou une glissière à partir de votre couverture d’urgence et détourner toute l’eau courante dans votre récipient.

En hiver, vous pouvez lui donner la forme d’un cône et y déposer de la neige. Par la suite, en alignant soigneusement le cône pour capter la lumière du soleil, vous pourrez faire fondre la neige et obtenir une bonne quantité d’eau.

5. Pour vous aider à cuisiner !

La cuisine improvisée en pleine nature et sans l’équipement adéquat peut rapidement devenir une tâche difficile. Si vous disposez d’une couverture de survie d’urgence, la journée peut être sauvée car elle peut vous aider à cuisiner de plusieurs manières.

Par exemple, vous pouvez improviser un bol avec votre couverture et l’orienter vers le soleil. Placez-y ensuite de la viande finement tranchée avec d’autres aliments disponibles et laissez le soleil la sécher.

Si vous réussissez à allumer un feu, vous pouvez utiliser la couverture de survie pour envelopper vos aliments et les faire cuire près du feu. Faites attention à ne pas mettre la nourriture emballée sur le feu. Vous devez simplement la placer suffisamment près du foyer pour que la chaleur délivrée réchauffe suffisamment la couverture et cuise son contenu.

6. Pour conserver et protéger vos équipements

Votre couverture d’urgence est complètement imperméable, ce qui la rend idéale pour envelopper ou protéger des objets contre les chutes d’eau. Mettez dans votre sac à dos des objets enveloppés dans une couverture d’urgence afin de les garder au sec lorsque vous traversez des rivières ou autres cours d’eau.

Pour les amateurs de camping, vous pouvez envelopper les aliments et autres objets vitaux dans une couverture d’urgence puis les enterrer quand vous quittez votre campement. Cela évite les mauvaises surprises après le passage d’animaux sauvages ou autres vagabonds. Par contre, n’oubliez pas l’endroit où vous les avez enterrés !

7. Pour se faire un abri

Si vous avez oublié votre tarp et que vous souhaitez vous faire un abri, vous pouvez vous servir de la couverture de survie !

Pour cela, tendez une paracorde entre 2 arbres et déposez-y la couverture de survie. Il vous suffit ensuite de tendre les côtés pour former un triangle et de vous glisser en dessous ! La couverture de survie vous permettra de vous protéger de la pluie et de rester au sec, mais aussi du vent et d’insectes qui peuvent tomber des arbres.

8. Utiliser une couverture de survie pour l’isolation d’une fenêtre

Vous pouvez mettre une couverture de survie à votre fenêtre en cas de canicule pour éviter d’avoir un logement trop chaud. C’est une solution très économique et facile à mettre en place.

Comment mettre une couverture de survie sur une fenêtre ?

Pour mettre une couverture de survie sur une fenêtre, vous pouvez soit la scotcher autour de votre fenêtre, soit l’agrafer à un rideau.

Comment bien choisir sa couverture de survie ?

Vous l’aurez compris, la couverture de survie prend peu de place et a de nombreuses utilités. C’est pour cela qu’on la retrouve souvent dans le kit de survie. La préparation que vous avez fait en amont peut changer la donne et faire toute la différence entre un pronostic positif ou négatif.

Actuellement, une grande variété de couvertures sont proposées dans le commerce, notamment au niveau des matériaux de fabrication mais aussi des conditions d’utilisation. En fonction de vos zones de voyage, vous devez ainsi choisir la plus adaptée.

Les différents types de couvertures isothermes

  • Les couvertures de survie en Mylar (ou PET)
Couverture de survie Mylar

Il s’agit des couvertures de survie les plus courantes et les plus connues.

Grâce à leurs propriétés isolantes et réfléchissantes, elles vous permettent de rester au frais (ou au chaud) selon vos envies. Leur poids léger et leur fine épaisseur font qu’elles sont peu encombrantes lors de vos déplacements. Leur prix est abordable et certains modèles sont même réutilisables plusieurs fois. Avec un peu de créativité, vous pouvez décliner leur utilisation comme nous l’avons vu précédemment: coussin, tapis de tente, conservation de la nourriture, signal d’urgence, pêche, poncho…

Par contre, étant en plastique, sa finesse fait qu’elle peut se déchirer facilement, notamment si elle s’accroche à des branchages ou que vous avez prévu de dormir sur des épines de conifères.

  • Les couvertures en laine

Ces couvertures sont généralement utilisées en remplacement des sacs de couchage, notamment dans des environnements où la température chute énormément.

En cas de pluie légère, la laine évacue l’eau facilement et permet donc d’éviter un refroidissement de votre organisme. Elles résistent bien aux coups et ne se percent pas facilement, ce qui en fait un allié idéal si vous vous allongez sur un nid de sapin. Elles sont résistantes aux flammes et peuvent donc servir pour éteindre un début d’incendie.

A contrario, elles sont épaisses et prennent beaucoup de place dans le sac. En cas de fortes pluies, elles s’alourdissent rapidement et mettent du temps à sécher.

  • Les couvertures en polaire

Moins populaires que les deux autres, elles ont tout de même une place privilégiée chez les randonneurs et les adeptes de la survie en pleine nature.

Elles sont douces et confortables contre votre peau et donc très appréciées des jeunes et chez les enfants. Le polaire est un bon isolant qui retient la chaleur du corps. Ces couvertures absorbent aussi l’eau très vite et sèchent tout aussi rapidement.

A l’opposé, elles ne sont pas très efficaces pour bloquer le vent et doivent donc être utilisées en complément avec une coquille ou une autre couverture. Tout comme le Mylar, elles sont hautement inflammables.

Acheter une couverture de survie chez Decathlon

Vous pouvez acheter votre couverture de survie chez Decathlon ou en ligne. Vous pouvez aussi parfois en trouver en grandes surfaces. La couverture de survie se trouve souvent au rayon randonnée chez Decathlon. Enfin, vous pouvez aussi en trouver en pharmacie.

Pourquoi vous devez toujours avoir une couverture isotherme sous la main ?

En situation de survie, on manque souvent de nourriture et d’eau. il est donc important de limiter les efforts mais aussi les écarts de température, qui demandent à votre corps d’utiliser de l’énergie.

Les écarts de températures peuvent ainsi être évités grâce aux propriétés de la couverture de survie en Mylar. En effet, elle est réputée pour être :

  • imperméable et coupe-vent : vous évitez de finir tremper par les pluies diluviennes et les rafales n’emportent pas la chaleur de votre corps.
  • isolante : la sueur de votre corps ne s’évapore pas rapidement et vous permet d’éviter les pertes de chaleur incontrôlées.
  • réfléchissante : là encore, vous pouvez vous protéger des coups de chaud en réfléchissant les rayons extérieurs.

Comment savoir si je dois prendre une couverture de survie ?

On ne le dira jamais assez : toujours anticiper, jamais improviser. La dernière chose que vous souhaitez est de vous retrouver en pleine nature avec une couverture inadaptée à l’environnement où vous êtes, voire qui ne vous couvre pas correctement. C’est pourquoi il est conseillé de se poser les bonnes questions avant de partir à l’aventure. Voici quelques idées en plus de celles que vous avez déjà en tête.

  • Vais-je camper dans un endroit où les températures chutent énormément ?

Le froid est généralement moins bien supporté par notre organisme que la chaleur. Prenez donc le temps de vous renseigner sur les écarts de température que vous pourriez rencontrer durant votre séjour. Si le polaire peut convenir à des conditions plus chaudes où la température n’évolue pas trop, le Mylar et la laine sont préférables en cas de baisse importante du thermomètre.

  • Suis-je susceptible de rencontrer beaucoup d’intempéries ?

La pluie et le vent peuvent rapidement transformer une aventure idyllique en cauchemar. Ce type d’environnement entraine des pertes importantes de chaleur par convection. A ce stade, il est prudent de préférer l’utilisation conjointe de différentes couvertures. En effet, si le Mylar est un excellent coupe-vent et bien imperméable, il n’a pas le confort du polaire.

  • Suis-je à l’aise avec certains matériaux des couvertures d’urgence ?

Il n’existe à l’heure actuelle, aucune allergie scientifiquement reconnue concernant le Mylar, la laine ou le polaire. Néanmoins, si vous avez déjà eu des irritations de contact suite à l’utilisation prolongée d’un de ces matériaux, évitez de les emporter avec vous pour survivre. Ce ne serait pas très prudent.

De même, si vous êtes de très grande taille, assurez-vous d’avoir une couverture qui vous recouvre correctement, au moins des pieds jusqu’au menton.

Sachez aussi, que certaines couvertures en Mylar peuvent se montrer bruyantes lors des frottements ou des déplacements en intérieur. Si vous partez pour une retraite silencieuse, essayez de trouver un modèle plus discret ou optez, quand c’est possible, pour la laine ou le polaire.

A présent, vous avez compris qu’une couverture de survie est un outil idéal et polyvalent pour tout survivaliste ou bivouaqueur. Elle a bien d’autres usages que ceux énumérés dans cet article et tout dépend de votre imagination quant à la façon dont vous l’utilisez, mais aussi de la situation dans laquelle vous vous trouvez.

2 réflexions sur “Couverture de Survie: Comment Bien s’en Servir ? Guide Complet 2022”

  1. Ping : Trauma Kit : Les 7 Meilleurs en 2022 pour Survivre en milieu Hostile ! - Autonomie & Survivalisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.